AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Wölfin Sighan, Rôdeur.

Aller en bas 
AuteurMessage
Wölfin Sighan



Messages : 1
Date d'inscription : 19/09/2011

MessageSujet: Wölfin Sighan, Rôdeur.   Mer 26 Oct - 11:39

Prénom & nom : Wölfin Sighan
Sexe : Homme
Âge du personnage : 21 ans
Race : Lycan

Description physique:

Wölfin, physiquement, n'est pas réellement imposant. De taille moyenne, sa carrure n'a rien de celle d'un athlète ou d'un guerrier, ses muscles sont développés par un entrainement quotidien sans forcément le rendre imposant. Il est généralement vêtu d'un long manteau vert foncé posé par dessus une tunique de cuir. La capuche de ce manteau cache plus ou moins l'épaisse chevelure noir de jais, constamment en bataille, qui lui tombe jusqu'en dessous des épaules lorsqu’elle en ont l'occasion. Son visage est barré d'une grande cicatrice, partant du sommet de son crâne à son menton, passant disgracieusement sur sa joue droite, enlaidissant un visage autrefois agréable à regarder. Une paire de bottes de cuir, apparemment usée, et des yeux autrefois émeraude, devenus pâles, viennent parfaire le physique de ce Lycan.
Un autre élément que l'on retrouve très souvent dans sa panoplie, et non des moindre, sa ceinture d'armes. Coutelas de jet, poignards, aiguilles effilées, ainsi qu'une magnifique dague soigneusement forgée, sans doute de la main d'un forgeron expérimenté, où trônait, gravée sur le manche, une patte de loup.
Wölfin n'est donc, vous l'aurez compris, pas un guerrier. Mais il reste un adversaire remarquable, très agile, discret, il vise droit et touche juste, d'une rapide cadence d'attaque capable d'en désarçonner plus d'un. C'est également un pisteur hors-pair, et il a parcouru maintes fois toutes les terres d'Ephaëlya.
Sous sa forme animale, Wölfin n'est rien d'autre qu'un loup au pelage complétement noir, ses yeux gardent leur couleur émeraude extrêmement pâle, alors que sa gueule et ses griffes deviennent de véritables machines à tuer.


Description mentale :

D'aucuns le qualifieraient d’antipathique, d'autres d'hargneux mais il n'en est rien. Wölfin est simplement solitaire. La compagnie ne lui plait pas. Il se contente généralement des bois ou prairies qu'il trouve pour s'y reposer, fuyant toute civilisation et, lorsqu'il passe la nuit dans une auberge, c'est toujours seul, parlant à peine, d'une voix rauque. Malgré son jeune âge, il est extrêmement mature, connaissant les noms de chaque plante, chaque animal, sachant reconnaitre chaque odeur, ou pister n'importe quelle trace de pas ..
Il n'a plus d'amis, mais si un jour le besoin de compagnie humaine se faisait sentir, il choisirait avec soin. Il peut se montrer agressif avec les personnes qu'il n'apprécie pas ou celles qui, simplement, le dérangent. L'allure qu'il a donne toujours l'impression qu'il est ailleurs, songeur, mais il n'en est rien. Chaque bruit à sa porté, il l'entend. Chaque détail sur une proie, plante, intrus, il le remarque .. Il possède également un grand esprit de déduction, preuve d'une intelligence dissimulée. Ses pas ne sont en réalité guidés que par un but : la liberté. Vivre sans autres contraintes ou barrières que celles qu'il s'est imposées à lui même.
Ceci n'est pourtant qu'une facette de sa personnalité. Wölfin peut être quelqu'un d'agréable, de doux, peut-être un peu trop protecteur, avec les gens qu'il aime, bien que cela n'arrive, avouons-le, qu'en de rares occasions.


Histoire du personnage:

Né dans une forêt reculée et peu connue de Thaodia, Wölfin n'a jamais connu son père. Il vécut toute son enfance avec sa mère, ce fut elle qui lui apprit tout. Comment reconnaitre le Masamé à l'Atelas, comment suivre telle ou telle piste sans se tromper, ou des choses plus simples, comment grimper, escalader, nager .. Wölfin ne garde que peu de souvenirs de sa mère, mais lorsqu'il tente de s'en souvenir, elle apparait sous les traits d'une très belle femme, encore jeune, le visage couvert, tout comme lui, d'une longue chevelure noire, et de deux beaux yeux émeraude.
C'est lors de sa onzième année que sa vie changea .. radicalement. C'était régulièrement que des humains tentaient d'investir la forêt, ils s'intéressaient à son bois mais aussi, parait-il, aux réserves d'or qui coulaient dans l'eau de la rivière. Mais ce jour là, ce fut une caravane de dix hommes armés qui prit place sur la prairie occupée généralement par le jeune Lycan et sa mère. Celle-ci n'aimait pas les intrusions des humains chez eux, considérant la forêt comme leur domaine, et elle faisait généralement fuir les visiteurs indésirables, tuant les plus téméraires. Cependant, même si cette femme était extrêmement rapide, elle savait que s'attaquer à dix hommes, munis d'épées et de torches, était une bêtise. Elle s'éloigna, avec son enfant, et attendit la nuit tombée, rodant autour du campement. Elle tua, pour commencer, un homme parti se soulager dans les buissons. Deux autres débarquèrent, attirés par le bruit, ne trouvant qu'un cadavre la tête ensanglantée. . A peine le temps de battre des cils que la Lycanne revenait à la charge, sautant de l'arbre où elle s'était perchée, abattant une nouvelle fois, d'un coup de dague, l'homme le plus proche d'elle. L'alarme fut donnée, une lutte trop inégale débuta, deux autres humains tombèrent, morts, avant que la femme ne se fasse immobiliser .. Wölfin, caché, avait reçu l'ordre de ne pas bouger. L'enfant était, de toute manière, beaucoup trop apeuré pour faire quoi que ce soit. Il dut assister à ce qui allait suivre, un a un les vêtements de sa mère chutèrent au sol, des rires s’élevèrent alors qu'elle se démenait ..

Le soleil venait de se lever lorsque les larmes de l'enfant avaient séché sur ses joues, alors que la peur laissait peu à peu place à un sentiment qui, depuis ce jour, ne l'avait jamais réellement quitté: la haine. A onze ans, son seul but n'était autre que venger le cadavre de sa mère, souillé. Il se déplaça sans bruit, de buisson en buisson, jusqu'à attraper la dague de sa mère, tombée au sol. Puis il se tapit. Il attendit, longtemps. Chaque fois qu'il en avait l'occasion, il faisait jouer sa dague, se mouvant, changeant de point d'attaque, déposant des pièges au sol .. Au bout de deux jours, il ne restait que lui, les mains souillées du sang de ces humains. C'est alors qu'il prit conscience de quelque chose: sa vie ne serait plus jamais la même. Sa mère n'allait pas revenir, même une fois ses bourreaux vaincus. Il était perdu ..

----------

Six ans venaient de s'écouler. Wölfin était devenu un véritable jeune homme. Il s'était construit un endroit où vivre, seul. Il se nourrissait de baies et de pêches .. Et il était malheureux. Plus les années passaient, plus il se sentait seul. Horriblement seul .. L'envie, le besoin d'aller vers la civilisation le hantait. Il devait partir .. Et il partirait.

----------

Quatre autres années. Des années .. Extrêmement remplies. Sa vie avait changé aujourd'hui. Il était devenu un homme. Lors de son arrivée dans le premier village humain qu'il visita, il fut aidé par une belle Vampire du nom d'Elenna. Il avait partagé deux mois de sa vie avec elle, croyant avoir découvert ce que les humains appelaient l'amour. L'avenir en avait décidé autrement, ils se séparèrent et Wölfin reprit sa visite du continent. Plus les années passèrent, plus il assouvissait sa soif de connaissance. Il se fit quelques "amis", dont une Elfe, dont il se sentait proche, Solena Laurelin. C'était une belle femme qu'il considérait comme sa sœur, et sans elle, le tournant décisif de sa vie n'aurait jamais eu lieu .. Hisadora Menethil, forgeronne. Ils se "rencontrèrent" à la taverne d'un village en pays neutre. Cette femme allait devenir sa fiancée pendant près d'un an .. Mais cette histoire n’intéresse personne.

----------

Aujourd'hui, Wölfin revient pour la première fois depuis six mois dans un village humain. Après la perte d'une partie de son âme, d'une partie de son cœur, il s'était exilé à l’extérieur, loin de tout, vivant en ermite, sans jamais prononcer un mot, une parole, un soupir, ne faisant que voyager à droite à gauche, parcourant les territoires. Ce fut lors d'un de ses voyages qu'il se fit cette monstrueuse cicatrice sur le visage qui allait le défigurer à jamais. Son âme s'en est vu encore renforcée, et désormais, seul la froideur de cet être transparaissait chez lui. Il n'avait pas oublié, il ne pouvait pas oublier, mais comme longtemps auparavant, quelque chose le ramenait vers cette civilisation qu'il haïssait pourtant tant .. Peut-être est-ce le début d'un nouveau chapitre, ou simplement la suite d'une triste histoire ..

________________

Code : Ce qui compte, c’est les valeurs !
Comment es-tu arrivé ici? Faradrim-la-tafiole.
Que penses-tu du forum pour le moment? En construction?


[Le code (de présentation) n'étant pas encore posté, j'ai simplement copié la fiche postée sur Epha. J'avais souvenir d'une conversation où l'on a dit que cela pourrait être possible, mais si je dois en refaire une je la referais. Smile)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Wölfin Sighan, Rôdeur.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» jeune rôdeur du nord
» Présentation Valouse [Rôdeur]
» le démon à l'épée de feu [Rôdeur]
» Amon, l'Elfe insignifiant [Rôdeur, Mendiant]
» Elrohir Ar-Feniel. [Rôdeur]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Symposium :: Registre-
Sauter vers: